Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suite aux conseils des écoles Robespierre et Lendit, qui se sont tenues ces derniers jours, les parents d’élèves m’ont demandé lire un courrier qu’ils adressent à notre conseil municipal. Ce que j'ai fait hier soir.

Vous pouvez retrouver ci-dessous mon intervention dans laquelle j'ai lu intégralement le courrier des parents. Ce courrier est également téléchargeable à la fin de cet article.

J'ai aussi demandé qu'afin de prendre en compte les difficultés, de renouer un dialogue constructif avec les parents et de voir comment résoudre les problèmes, soit organisée rapidement à la rentrée une réunion avec les parents d’élèves du groupe scolaire, les élus en charge des bâtiments communaux, de l’Éducation et des conseils d’écoles, ainsi que les directions scolaires et les services municipaux concernés.

« Mes chers collègues, la rentrée au groupe scolaire Lendit/Robespierre ne s’est pas bien passée.

Suite aux conseils des écoles Robespierre et Lendit, qui se sont tenues ces derniers jours, les parents d’élèves m’ont demandé de vous lire un courrier qu’ils adressent à notre conseil.

Je vais donc vous en donner lecture :

J’ouvre les guillemets.

« À l’attention de Monsieur le Maire et ses conseillers municipaux,

Mesdames, Messieurs,

Suite à la saisine de l’ARS au printemps 2015, en raison de la présence de plomb accessible dans les locaux du groupe scolaire Robespierre/Le Lendit, vous avez voté et adopté un plan de rénovation globale du groupe scolaire sur 4 ans et nous vous en félicitons.

Toutefois nous avons vite déchanté. Nous parents d’élèves, nous sommes consternés et inquiets quant à l’état du groupe scolaire lors de cette rentrée 2016.

En effet, l’équipe pédagogique a retrouvé les locaux dans un état pitoyable ne permettant pas l’accueil des enfants dans des conditions de sécurité :

- Bris de verres et câbles dans la cour de récréation

- Mobiliers cassés et objets disparus

- Travaux non terminés (nettoyage et manutention à réaliser par l’équipe pédagogique)

- Vitres cassées non réparée

- Fenêtre maintenue fermée par un bricolage hasardeux

- Carrelage des escaliers cassés

- Etc.

Par ailleurs, depuis la rentrée nous constatons un manque de remplacement des absences des agents municipaux, phénomène qui jusque-là était plus ou moins pallié par la bonne volonté des agents présents, mais qui devient de plus en plus difficile. Depuis cette rentrée, le groupe scolaire est confronté à des absences prolongées non remplacées qui entraînent une véritable désorganisation des services, occasionnant une dégradation des conditions d’hygiène et de sécurité.

Cette gestion de la pénurie entraîne des conséquences aussi inquiétantes qu’inévitables :

- Toilettes des élèves non nettoyées

- Cages d’escaliers qui restent sales

- Salles de classes non faites.

- Plus inquiétant, les entrées et sorties sont à peine contrôlées, les défaillances techniques (sonnerie et système d’ouverture défectueux, pas de visibilité depuis la loge) et humaines (longues périodes de temps où la loge est vide) font que nombreuses sont les personnes à entrer ou sortir sans être vues.

Cette situation qui est insupportable dans un établissement scolaire, l’est encore plus compte-tenu du contexte actuel et du niveau de vigilance que cela exige.

En tant que parents, nous sommes inquiets de scolariser nos enfants dans cette école, une école pourtant de la République ! Par ce laxisme, le message envoyé à nos enfants et nous-même est un message d’abandon. Nous vous demandons de mettre les moyens pour que tous les jeunes dionysiens aient les conditions d’éducation auxquelles ils ont droit et qu’ils méritent.

La mairie a soutenu le mouvement des parents lorsqu’il s’agissait de demander à l’Education nationale d’assumer ses responsabilités concernant le manque de personnel.

C’est donc d’autant plus incompréhensible que vous ne soyez pas capable d’assumer vos propres responsabilités qui sont de l’ordre de la sécurité et de l’hygiène, deux domaines sur lesquelles on ne peut transiger !!

Nous souhaitons que la période des vacances de la Toussaint soit l’occasion d’intervenir dans l’école et de remédier aux problèmes évoqués ci-dessus. A la rentrée, si nous constatons qu’il n’y a pas eu les interventions nécessaires, nous mettrons en place une pétition auprès de tous les parents d’élèves du groupe scolaire afin de demander le changement de l’équipe en charge du suivi des écoles du Lendit et Robespierre et nous diffuserons à la presse les photos qui montrent l’étendue des dégâts !

Les parents d’élèves du groupe Robespierre /Le Lendit »

Je ferme les guillemets.

Je n’aurais sans doute pas exprimé les choses de la même manière que les parents. Mais le constat que j’ai fait le jour de la rentrée, les jours suivants et à plusieurs reprises depuis, est très voisin de celui qu’ils dressent. Et j’ai fait des photos d’ailleurs sensiblement similaires à celles qu’ils m’ont montré.

Dans ce contexte, les alertes qu’ils font auprès des services et des élus en charge de ces questions, les alertes par les parents, par les directions scolaires ou que je fais moi-même restent le plus souvent sans réponse. C’est regrettable.

C’est un premier paradoxe de cette rentrée : Nous avons fait près d’1,2 millions d’euros de travaux cet été dans ce groupe scolaire. Nous nous apprêtons à faire sensiblement la même chose et les mêmes efforts sur plusieurs années. Et la rentrée ne s’est pas bien passée.

Il y a un second paradoxe, qui tient au constat que je fais dans d’autres groupes scolaires ; et à l’école Saint-Just à la mi-septembre notamment :

Grâce à la mobilisation des parents, enseignants et élus (en particulier avec le dispositif «la rentrée sous contrôle citoyen» mis en place avec notre aide), globalement pour la rentrée l’Éducation nationale a bien fait son boulot. Reste bien sûr encore à voir ce que ça va donner lorsqu’il y aura des remplacements à assurer...

En revanche, je ne peux (hélas !) pas en dire autant pour cette rentrée de notre action municipale. Et c’est regrettable.

Depuis de nombreux mois, une réorganisation des services de l’éducation et de l’enfance est en cours. Depuis de nombreux mois un travail sur l’absentéisme est censé être en cours. Depuis le début du mandat on m’explique qu’on a «sanctuarisé» les budgets de l’éducation et de l’enfance (c’est à dire qu’on ne leur demande pas les mêmes efforts d’économies, comme on le fait pour les autres services en raison des coupes budgétaires que nous impose l’État).

Le moins que l’on puisse dire c’est que tout ça tarde à produire des effets positifs. Je me demande même si nous ne faisons pas cette année la pire rentrée depuis le début du mandat ?

Je pense qu’il faut que cela cesse. Et s’il faut pour cela revisiter des dispositifs qui ne marchent pas et prendre des mesures d’urgences, alors faisons-le.

Mais revenons à la délibération qu'il nous est demandé de voter ce soir, sur un avenant concernant les travaux de rénovation du groupe scolaire.

Lors de la commission j’ai fait une demande précise (qui est d’ailleurs la question à laquelle tout à l’heure Stéphane Privé a répondu): qu’avant de payer un supplément pour les entreprises qui sont intervenues cet été dans cette école, on me dise quelle pénalités étaient envisagées  au sujet de ces entreprises pour les défaut que j’ai moi-même pu constater.

J’en vois 3 : Le nettoyage a été bâclé, en particulier de la cour de l’élémentaire. Ce qui a valu à trois enfants de se blesser (heureusement légèrement !) le matin même de la rentrée. Le deuxième : Du mobilier a été cassé, notamment au centre de loisirs. Le troisième : Un défaut électrique nous a valu d’avoir la lumière allumée dans la cour de l’élémentaire Robespierre toutes nuits pendant deux semaines. Et parfois aussi jour et nuit le week-end. Ce qui implique des dépenses d’électricité, chacun le comprend.

Je n’ai pas de réponse à mes questions.

Aussi :

Afin de prendre en compte les difficultés, de renouer un dialogue constructif avec les parents et de voir comment résoudre les problèmes, je demande ce soir que soit organisée rapidement à la rentrée une réunion avec les parents d’élèves du groupe scolaire, les élus en charge des bâtiments communaux et de l’Éducation, des conseils d’écoles aussi, les directions scolaires et les services municipaux concernés.

Et n’ayant pas de réponse à mes questions quant aux pénalités qui pourraient-être demandées aux entreprises ayant réalisé les travaux sur ce groupe cet été, afin de faire valoir les intérêts de la ville, je vote contre le rapport. »

 

Téléchargez le courrier que les parents du groupe scolaire Lendit/Robespierre m'ont demandé de lire au conseil municipal.

Tag(s) : #Plaine-Saint-Denis, #Saint-Denis, #Ecole, #Parents, #Enseigants, #Concertation, #éducation, #Service public, #Débats

Partager cet article

Repost 0