Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A la Plaine-Saint-Denis les artistes sont mobilisés pour défendre leurs droits, à l'Académie Fratellini (vidéo sur ce blog, faite ce jour), comme à la Belle Etoile (photos du blog faites dimanche dernier).

Dans ce théâtre d'ailleurs, la compagnie Jolie Môme met en évidence que la lutte ne concerne pas seulement les intermittents du spectacle mais aussi les précaires, les intérimaires et les chômeurs.

Ils relèvent en particulier que le "titre de l'annexe 4" de l'accord chômage vient de changer le 14 mai 2014. Au lieu de « salariés intermittents, salariés intérimaires des entreprises de travail temporaire », il n'indique plus désormais que « salariés intérimaires des entreprises des entreprises temporaires », avec la précision suivante : « salariés qui effectuent, chez un employeur, quel qu'il soit, une ou plusieurs missions de durée limitée qui leur ont été confiées par une entreprises de travail temporaire ». Alors que dans le précédent accord, il était précisé que le régime concernait aussi les « salariés dont les activités professionnelles s'exercent, en raison de la nature même de ces activités, d'une manière discontinue »

Je sais, ça a l'air complexe comme ça... Mais en fait ça veut dire tout simplement que les chauffeurs, les extras, les cuisiniers, les plongeurs, les femmes de chambre, les serveurs etc., bref tous les salariés qui exercent des contrats journaliers (fréquents dans le bâtiment ou l'agro-alimentaire par exemple) paieront les pots cassés de ce nouvel accord !

Et c'est aussi une aubaine pour les agences d'intérim, par qui ces salariés devront donc (s'ils veulent limiter les pertes d'indemnisation (car ils en subiront !)) passer obligatoirement pour ces contrats courts.

Dans les années 80, je me souviens que les Jeunes communistes avaient organisé une "nuit bleue" des agences d'intérim : nous avions collé toutes les vitrines de leurs agences avec des affiches qui les qualifiaient de « négriers des temps modernes ».

Les négriers sont de retour, avec la complicité du Medef, du gouvernement et de certains syndicats uniquement occupés à négocier la longueur de la chaîne !

Est-il utile de préciser que je soutiens la lutte des intermittents... Et des chômeurs, précaire et intérimaires !

Les apprentis de l'Académie Fratellini apportent leur soutien aux intermittents du spectacle en lutte pour leurs droits.

Chauffeurs, extras, cuisiniers, plongeurs, femmes de chambre, serveurs subiront une baisse brutale de leurs revenus.

Coordination nationale des chômeurs, précaires, intermittents, intérimaires

Photos de lutte à l'Académie Fratellini comme à la Belle Etoile.Photos de lutte à l'Académie Fratellini comme à la Belle Etoile.
Photos de lutte à l'Académie Fratellini comme à la Belle Etoile.
Photos de lutte à l'Académie Fratellini comme à la Belle Etoile.Photos de lutte à l'Académie Fratellini comme à la Belle Etoile.Photos de lutte à l'Académie Fratellini comme à la Belle Etoile.

Photos de lutte à l'Académie Fratellini comme à la Belle Etoile.

Tag(s) : #Plaine-Saint-Denis, #Saint-Denis, #Culture, #Jolie Môme, #Académie Fratellini, #Luttes, #Débats, #Chômage, #Intérim

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :