Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PSA, qui vient de fermer son site d’Aulnay, a touché 80 millions d’euros en 2013 et 120 millions en 2014. Le pétrolier Total, qui n’a pas payé d’impôts en France ces deux dernières années, pourrait toucher 79 millions du fisc en 2017, grâce au CICE et au crédit d’impôts recherche (CIR).
Or, comme le constate l’AMF, « Les territoires sont au bord de l’asphyxie ! »

Les élus de Saint-Denis contre l'austérité budgétaire.
Les élus de Saint-Denis contre l'austérité budgétaire.

Il arrive parfois que mon travail coïncide avec des préoccupations que je peux avoir dans le cadre de mon mandat d'élu. C'est le cas dans le dernier numéro du journal municipal de La Courneuve, Regards, qui vient de paraître : J'y ai écrit un sujet sur le budget des villes, au bord de l'asphyxie. Utile alors que le jour même où paraissait le journal de La Courneuve, les citoyen-ne-s et élu-e-s de Saint-Denis étions nombreux au happening organisé devant la mairie, sur le thème 'l'austérité sent le sapin. Les plumés de l'austérité se rebiffent !". Je vous propose donc ici l'intégralité de l'article que j'ai écrit.

Le budget des villes au bord de l'asphyxie
« Les besoins des habitants augmentent à mesure que la crise s’installe. Pourtant le Parlement s’apprête à voter des réductions massives des budgets des collectivités locales. L’opposition des élus de toutes sensibilités s’accroît. Ceux de La Courneuve se joignent à eux.

« Les plumés de l’austérité se rebiffent ! » Derrière ce mot d’ordre, des élus et des habitants de la Seine-Saint-Denis ont manifesté samedi 13 décembre, devant l’Assemblée nationale, pour alerter sur la baisse des dotations versées par l’État aux collectivités locales. En effet, le projet de loi de finances prévoit une baisse de 21 milliards entre 2014 et 2017.

La baisse représente 2 écoles à Saint-Denis.
La baisse représente 2 écoles à Saint-Denis.

Vice-président de l’Association des maires de France (AMF), André Laignel, PS, explique que sur les quatre années cumulées « cela représentera une ponction de 28 milliards d’euros », soit « 30% de dotations en moins » selon l’AMF. Gilles Poux estime que le budget communal sera amputé « de 4 millions d’euros minimum entre 2014 et 2017 », sans compter les millions qui vont manquer à Plaine Commune.

Aussi, cette politique de réductions risque de provoquer « un repli massif de l’investissement public local, préjudiciable à l’emploi » prévient l’AMF, puisque les collectivités locales assurent 71 % de l’investissement public en France. Selon une étude de la Banque postale, le recul de ces investissements atteindra 15 % en 2014 et 2015. Le patronat des travaux publics s’inquiète du risque d’une diminution de 30 % des carnets de commande et d’une disparition de 30 000 emplois.

Rassemblement devant la mairie.
Rassemblement devant la mairie.

Mais cette « saignée » ne peut pas permettre de rétablir les comptes publics : la dette des collectivités locales ne représente que 9,5 % des 2 000 milliards de la dette publique de la France. Et contrairement à l’État, les collectivités ont l’obligation de voter leur budget en équilibre. Leurs dépenses doivent être obligatoirement financées par un montant de recettes équivalent.

Si Bruxelles prend sa part de responsabilité dans cette politique de diminution des dépenses publiques, Gilles Poux n’hésite pas à dénoncer : « On donne 41 milliards aux grandes entreprises sans contrepartie, et on les fait payer aux villes et à leurs habitants en réduisant leurs moyens ».

La Une des Échos du 18 décembre 2014 !
La Une des Échos du 18 décembre 2014 !

Difficile de ne pas faire le lien entre la cure d’austérité imposée aux collectivités locales et les « pactes » successifs – de « responsabilité » et de « compétitivité » – du gouvernement avec des avantages octroyés aux entreprises sans réels contrôles ni contreparties. Ainsi des grands g r o u p e s Français bénéficient de l’argent public.

Au titre du crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE), Auchan aura touché 38 millions d’euros en 2013 et 55 millions en 2014. PSA, qui vient de fermer son site d’Aulnay, a touché 80 millions d’euros en 2013 et 120 millions en 2014. Le pétrolier Total, qui n’a pas payé d’impôts en France ces deux dernières années, pourrait toucher 79 millions du fisc en 2017, grâce au CICE et au crédit d’impôts recherche (CIR).

Or, comme le constate l’AMF, « Les territoires sont au bord de l’asphyxie ! » - Philippe Caro

Tag(s) : #Saint-Denis, #La Courneuve, #Austérité, #Budget, #Débats, #Elus, #Finance, #Gilles Poux, #Manifestation

Partager cet article

Repost 0