Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On veut être transportés, pas roulés !

Ce matin j'étais au Syndicat des transports d'Ile-de-France (STIF) remettre les 5000 premières signatures de la pétition pour rénover le tram avec d'autres élus et des usagers des villes situées sur le parcours du tramway T1.

J'étais, pour notre ville, en compagnie de mes collègues élues de Saint-Denis, Silvia Capanema (qui est aussi conseillère communautaire de Plaine Commune) et Martine Rogeret.

On veut être transportés, pas roulés !

Sur place nous avons retrouvé une forte représentation de La Courneuve, conduite par son maire Gilles Poux, ainsi que de Gennevilliers. Les villes de Bobigny, Noisy-le-Sec étaient représentées par des élus de l'opposition municipale Front de Gauche ; les majorités de droite étant totalement absentes des mobilisations pour la rénovation du Tram. Il y avait en particulier les conseillers généraux PCF/Front de gauche du 93, Gilles Garnier et Abdel-Madjid Saïdi. Le syndicat CGT de la RATP accompagnait cette délégation.

On veut être transportés, pas roulés !

Sur place également, AUCUN élu du STIF pour nous recevoir, alors que notre venue avait été annoncée longtemps à l'avance ! Un mépris dénoncé Gilles Poux qui a conduit une petite délégation (dont Silvia et moi faisions partie) qui a finalement été reçue par des technocrates du STIF, pour entendre ce que nous avions à dire (mais sans pouvoir engager vraiment une discussion).

Gilles Poux, qui a initié le mouvement pour gagner la rénovation de la ligne T1, a longuement réexpliqué la situation de notre ligne de tram, à bout de souffle. Pas étonnant : c'est la première du genre à avoir vue le jour et elle a initié toutes celles qui ont été créées en France par la suite.

On veut être transportés, pas roulés !

De fait, la ligne est emprunté par près de 150.000 personnes par jour (contre 50.000 à sa mise en service) ; les rames sont vieillissantes, en permanence surchargées ; la vitesse et la fréquence se dégradent, le nombre d'accidents est en constante augmentation... Le représentant de la CGT-RATP a aussi fait valoir que le nombre de lignes et le nombre d'usagers a augmenté, alors que dans le même temps les effectifs de salariés ont diminué sensiblement à la RATP !

On veut être transportés, pas roulés !

Avec les élus présents, nous avons fait valoir trois exigences :

- des rames modernes, plus fréquentes, plus grandes plus confortables et plus silencieuses ;

- l'agrandissement et l'amélioration des quais ;

- l'amélioration de la priorité aux carrefours.

Ensemble, nous avons dit notre refus d'accepter le délai prévu par le STIF pour la rénovation (2023). Ceci alors que les villes et intercommunalités se sont engagées à réaliser au plus vite les travaux de voirie nécessaires qui leur incombent (25 millions d'Euros de travaux prévus).

J'ai pour ma part aussi fait valoir l'urgence qu'il y avait à accélérer très fortement le calendrier sur la ligne T1. Ceci parce que nous constatons aussi qu'il va falloir intervenir très rapidement sur le T5 déjà débordé et prolonger le T8 vers le sud. J'ai également souligné que nos villes sont des villes bâtisseuses et accueillent de plus en plus d'habitants et de salariés ; et que cela ne peut pas se faire dans de bonnes conditions si le STIF n'accélère pas le rythme pour adapter les transports aux besoins croissants.

Le 2 mars, un comité de pilotage doit se tenir au STIF sur la question, auquel Gilles Poux et d'autres élus participeront. Et par la suite, les élus et usagers présents ont convenu de rester mobilisés et de revenir autant de fois qu'il le faudra !

Tag(s) : #Saint-Denis, #Transports, #La Courneuve, #Silvia Capanema, #Gilles Poux, #Elus, #Front de gauche, #PCF-FDG

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :