Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Didier Paillard écrit au Ministre du travail pour défendre les salariés de Pitney Bowes menacés de licenciement

Le maire de Saint-Denis, Didier Paillard, à écrit au Ministre du Travail pour attirer l'attention en urgence sur le projet de plan de licenciements qui frappe les salariés de Pitney Bowes. Ces derniers étaient venus manifester le 12 mars devant le siège social est à la Plaine-Saint-Denis. Florence Haye, Suzanna de la Fuente et moi-même étions venus apporter le soutien de la municipalité...

Vous pouvez lire ci-dessous l'intégralité du courrier de Didier Paillard...

Téléchargez la lettre de Didier Paillard au Ministre du Travail

Courrier de Didier Paillard au ministre du travail :

Didier Paillard écrit au Ministre du travail pour défendre les salariés de Pitney Bowes menacés de licenciement

Saint-Denis le 12 mars 2015

Monsieur François Rebsamen

Ministre du Travail, de la Formation professionnelle et du Dialogue social

127, rue de Grenelle 75007 PARIS 07

Monsieur le Ministre,

Je souhaite attirer votre attention en urgence sur le projet de plan de licenciements qui frappe actuellement les salariés de la société Pitney Bowes, dont le siège social est installé au 9, rue Paul Lafargue à Saint-Denis.

J’ai été alerté par les organisations syndicales de la mise en œuvre imminente de la suppression de 138 postes, dont 76 licenciements secs. Ma Première adjointe, Florence Haye, s’est rendue ce jour auprès des salariés en lutte, afin de signifier le soutien de notre municipalité.

Pitney Bowes est une société multinationale américaine proposant des services et des solutions de gestion du courrier à des grandes entreprises ainsi qu’à des PME. Elle conçoit, fabrique et commercialise des machines à affranchir, des plieuses et mises sous enveloppes, des fournitures et des consommables. Pitney Bowes emploie 16 000 salariés à travers le monde, dont 640 en France et environ 400 sur le territoire de Saint-Denis.

Le plan de licenciements me semble totalement déconnecté de la santé économique de l’entreprise dans la mesure où, en 2014, la Holding Pitney Bowes, a réalisé un chiffre d’affaires de 3,8 milliards de dollars et dégagé un profit brut de 731 millions de dollars, en progression de 43 millions par rapport à l’année 2013.

Nous sommes donc manifestement en présence de licenciements boursiers, dont la finalité est d’assurer aux actionnaires un haut niveau de profit et de rémunération.

Il y a urgence à ce qu’une intervention Gouvernement, au travers notamment de l’action de la DIRECCTE, appuie les salariés en lutte afin d’empêcher le drame social qui se profile au travers de licenciements secs.

Comptant sur votre engagement et votre détermination à combattre cette manifestation de la financiarisation de l’économie qui détruit des emplois et bafoue les choix démocratiques de nos concitoyens,

Je vous prie de recevoir, Monsieur le Ministre, l’expression de ma haute considération.

Didier Paillard

Tag(s) : #Saint-Denis, #Didier Paillard, #Pitney Bowes, #Solidarité, #Luttes, #Finance, #Argent, #Grève, #Plaine-Saint-Denis

Partager cet article

Repost 0