Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jean-Jacques est un bonnet d'âne !
Jean-Jacques est un voisin. Jean-Jacques est un ami. Jean-Jacques est un parent. Jean-Jacques est depuis 15 ans un militant pour la cause des enfants et de l'école. Jean-Jacques est un responsable dionysien de la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE).

Bref Jean-Jacques est un bonnet d'âne ! Incorrigible. Et déterminé surtout...

C'est lui, d'ailleurs, là sur la photo qui tient la banderole lors de la balade que nous avons faite lundi 6 avril dans les beaux quartiers de Paris pour chercher des œufs d'or et des moyens pour nos écoles...

Jean-Jacques a tenté de suivre la « Assises départementales pour la mobilisation de l'École pour les valeurs de la République ». Et il n'y est pas vraiment parvenu.

Je résume de façon un peu lapidaire les conclusions qu'il tire de son expérience : derrière le nom qui fait chic, ce n'est rien de plus qu'une opération d'enfumage !

Alors Jean-Jacques a écrit. Tout comme d'autres parents ont décidé de le faire... Et je vous propose ci-dessous l'intégralité de son courriel aux responsables de l'éducation nationale :

« Bonjour.

Je suis parent d'élève depuis 15 ans, Membre du Bureau de La FCPE St Denis.

J'aurais beaucoup aimé ( ainsi que les autres parents) être invité aux assises que vous tenez demain à Bobigny.

J'ai réussi à participer in extremis à la réunion organisée à la Plaine Saint-Denis mercredi, je ne pourrai malheureusement pas être des vôtres demain...

Je voudrai vous rappeler ici ce que j'ai dit lors de cette rencontre avec monsieur Meny (maitre formateur): ( je ne parle ici qu'en mon nom mais je sais que mon avis est partagé au moins en grande partie par plus d'un parent)

- je veux être partie prenante de ses assises, je veux agir dans ce sens, je souhaite que soient organisées de véritables concertations qui permettraient de vous faire "remonter" du vrai matériel de réflexion venant des usagers de l'école, je souhaite être intégré dans le processus de réflexion ( mon enfant étant quand même la première concernée par ce qui se passe dans son école)

- je pense que le meilleur moyen (sinon le seul) de transmettre les valeurs républicaines à nos enfants est d'en être exemplaire nous-même en tant qu'adulte ( parent, enseignant, administratif)

- je pense que l'éducation nationale ( et l'administration en générale) doit elle aussi être exemplaire: pour cela elle doit respecter les enfants, les parents et les enseignants en leur donnant avant tout les conditions nécessaires pour une école de qualité qui permette à chaque enfant de vivre son potentiel

C'est à dire :

- des enseignants formés à la psychologie de l'enfant et aux différentes pédagogies ( il est grand temps de regarder ce qui marche et de s'en inspirer...), un retour à une véritable formation des enseignants ( les enfants n'ont pas besoin d'"intellectuels" mais de pédagogues capable de les accompagner au quotidien dans leurs apprentissages scolaires mais aussi sociaux)

- des absences remplacées systématiquement et par des gens formés et de façon stable ( pas de changements tous les deux jours)

- une prise en compte des particularités de chaque école et des élèves qui la fréquentent

- des enseignants et directeurs soutenus dans leur rôle, dans leurs difficultés mais aussi dans leurs innovations ( pédagogies actives, gestion des conflits non-violente, coopération, médiation etc, etc)

- des renforcements des équipes de terrain ( Rased, maitre-formateur, intervenants extérieurs, formation complémentaire...)

- une vraie réflexion sur les rythmes scolaires qui se fasse à partir des besoins et rythmes physiologiques des enfants et non sur les envies des parents, la gestion de personnel, des intérêts du tourisme ou de l'hotellerie...

- une vraie valorisation du travail en Seine Saint-Denis qui au vue de ses particularités peut devenir un territoire véritablement innovant et créatif et encourager la stabilité des équipes éducatives

- une véritable intégration des parents au sein de l'école ( travail sur le trio) et une prise en compte véritable de nos inquiétudes, de nos interrogations (notamment sur la continuité des apprentissages qui ne semblent pas assurée partout)

Je pense sincèrement que la diminution de la violence/maltraitance institutionnelle envers les élèves et le personnel ( et par ricochets les parents) permettrait une amélioration du climat scolaire et transmettrait véritablement de belles valeurs aux enfants et aux jeunes: le seul moyen d'obtenir le respect est de respecter soi-même les autres.

Clément jean-jacques, Saint-Denis La plaine »

Tag(s) : #Saint-Denis, #Plaine-Saint-Denis, #Ecole, #éducation, #Luttes, #Parents, #Débats, #Collège, #Lycée

Partager cet article

Repost 0