Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citoyens, même pendant l'état d'urgence vous avez es droits : défendez-les !

Etat d'urgence : petit dérapage deviendra grand ?

ETAT D'URGENCE, PREMIER DÉRAPAGE CE MATIN ME CONCERNANT : Quand un vigile de grande surface veut contrôler mon identité sur la voie publique, en argumentant que "c'est l'état d'urgence !"

Cette photo, là devant le Carrouf' de Saint-Denis je l'ai faite hier soir avec mon petit phone...

En cette fin de matinée je suis repassé devant pour aller vers le kiosque à journaux près du tram, accompagné d'une journaliste-photographe qui faisait mon portrait (Qui servira (peut-être) pour un article à venir sur le mal-logement).

Un vigile, au vu de l'appareil photo, est alors sorti du magasin, nous a suivi sur la voie publique et nous a interpellé. M'étant présenté comme élu de la ville et ayant expliqué ce que nous faisions, il a exigé que je lui prouve mon identité.

Ce que j'ai évidemment refusé, lui demandant d'appeler la police s'il souhaitait une vérification d'identité sur la voie publique : il n'était pas question qu'un vigile y fasse un contrôle.

Il a alors sorti l'argument suprême du moment : l'état d'urgence !

Contrôlés sur la voie publique par des vigiles privés de magasins privés ? Le grand n'importe quoi a commencé, en à peine trois jours d'état d'urgence ! Et il se pourrait bien qu'il se poursuivre encore trois mois (minimum ?)... C'est dire si les petits dérapages ont toutes les chances de devenir grands !

Etat d'urgence : petit dérapage deviendra grand ?

Par contre, état d'urgence ou pas, ce matin (voir la photo) un camion est stationné sur la piste cyclable juste devant l'entrée de l'école Robespierre à la Plaine, au moment de l'arrivée des enfants.

Il est pourtant interdit de stationner sur une piste cyclable et la police peut intervenir directement pour faire enlever. Mais malgré des signalements de ma part, la police n'intervient pas ; état d'urgence ou pas.

L'état d'urgence ne remplace pas les 200 policiers qui manquent à notre ville pour faire le boulot dont nous avons tous besoin. Par contre il permet à n'importe quel vigile, porteur de badge, de talkie ou d'uniforme, de se prendre pour un shérif et de vouloir vous contrôler au mépris de la Loi.

CITOYENS, MÊME PENDANT L'ETAT D'URGENCE VOUS AVEZ DES DROITS : DEFENDEZ-LES !

Tag(s) : #Saint-Denis, #Sécurité, #Débats, #Libertés, #état d'urgence, #Luttes, #Police

Partager cet article

Repost 0