Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Georges Ibrahim Abdallah, il y a 30 ans
Georges Ibrahim Abdallah, il y a 30 ans

Vous vous souveniez, vous, qu'un homme, un communiste libanais militant de la cause palestinienne, était détenu en France dans la prison de Lannemezan, depuis plus de 30 ans ?

Et vous saviez qu'il était libérable selon le Droit français depuis 1999 ?

Et vous vous rappeliez qu'en 2012 le ministre de l’intérieur (un certain Manule Valls à l'époque) a refusé d’aller dans le sens du tribunal d’application des peines qui était ‘’favorable à la libération de Georges Ibrahim Abdallah" ?

Moi j'avoue : je suis un peu passé à côté !

Or ils se trouve que hier soir en rentrant chez moi, je tombe sur un mail de mon ami Jean Bellanger : la réponse que lui fait Georges Ibrahim Abdallah à un courrier que Jean lui avait adressé à la mi-octobre, à l'occasion de la manifestation qui devant la prison de Lannemezan le 24 octobre 2015 en solidarité avec ce militant détenu en France depuis 1984.

Aussi pour aider à ce qu'on oublie pas, je vous propose ci-dessous la réponse de Georges ainsi que le courrier initial de Jean ; dans leurs intégralités.

Vous y trouverez aussi l'adresse de Georges Ibrahim Abdallah afin que vous puissiez lui envoyer des messages de solidarité.

Pour qu'on n'oublie pas.

La lettre de Georges Ibrahim Abdallah à Jean Bellanger :

Georges Ibrahim Abdallah, de nos jours...
Georges Ibrahim Abdallah, de nos jours...

Le 23 Octobre 2015

Georges Ibrahim Abdallah n° d’écrou 2388/A 221

Prison de Lannemezan 65.307

Rue des Saligues BP 70166

En réponse au courrier de solidarité envoyé le 17 octobre 2015 par Jean Bellanger avant la manifestation de solidarité du 24 octobre

Cher Camarade Jean,

L’expression de ta solidarité me va droit au cœur. Elle m’apporte derrière les abominables murs beaucoup de force et de chaleur….

Comme tu le sais, camarade, par les chemins de la lutte pour un monde meilleur les parcours des femmes et des hommes de divers horizons se croisent et forment le grand fleuve qui permet à la barque de l’humanité d’avancer vers la libération.

A toi Camarade et à tous les ami(e)s et camarades communistes mes plus chaleureuses salutations.

Georges Abdallah

La lettre de Jean Bellanger à Georges Ibrahim Abdallah :

Jean Bellanger
Jean Bellanger

A Georges Ibrahim Abdallah, communiste libanais, en prison en France depuis 31 ans (Lettre à l’occasion de la manifestation du 24 octobre 2015 à Lannemezan Htes Pyrénées.)

Saint-Denis le 17 octobre 2015

Jean Bellanger

à

Georges Abdallah, prisonnier N°2388/A221,

CP Lannemezan, 204 rue des Saligues

BP 70166, Lannemezan 65307

Cher Georges,

Grâce aux mutins de ‘’Jolie Môme’’ à la Plaine saint Denis j’ai pris connaissance de la manifestation qui se tiendra devant la prison de Lannemezan le 24 octobre 2015 en solidarité avec toi, Georges Ibrahim Abdallah toi qui es détenu en France depuis 1984 soit plus de 31 ans, alors que tu es ‘’libérable’’ depuis 1999….

Je veux exprimer ma solidarité avec toi, Georges, militant communiste libanais, toi qui luttais et qui luttes encore pour la libération de la Palestine. Comme Berghouti qui de sa prison en Israël appelle à la résistance, toi, Georges Abdallah de ta prison de France tu appelles, toi aussi, à résister pour ‘’vaincre ensemble le capitalisme et l’impérialisme’’… rien que cela… Tu es de ceux et de celles qui peuvent lancer un tel appel, au moment où la guerre s’étend au Moyen-Orient et que les inégalités envahissent le monde entier sous le joug du capitalisme et de l’impérialisme.

Solidaires des actions qui seront menées en France le 24 octobre 2015 nous exigeons ta libération… Nous regrettons d’être si peu nombreux à le faire. Si nous sommes en France peu nombreux à exiger ta libération… C’est tout d’abord parce que la plupart des Français ne sont pas informés… Nous ignorons, nous simples citoyens de France et simples citoyens du monde, le sort injuste qui t’est réservé. Nous ne pouvons peser sur l’opinion publique et condamner l’attitude du ministre de l’intérieur[1] qui en novembre 2012 refusa d’aller dans le sens du tribunal d’application des peines ‘’favorable à la libération de Georges Ibrahim Abdallah’’ (sic).

Avec les mutins de ‘’Jolie Môme’’, avec les militants injustement réprimés, avec celles et ceux qui croient encore à la lutte de classe pour un monde plus juste, nous te disons, je te dis, cher Georges, merci pour le sens que tu donnes à ta vie et à la notre.

Jean Bellanger, Syndicaliste CGT, membre du parti communiste.

[1] C’était à l’époque M. Manuel Valls qui occupait le poste de ministre de l’intérieur.

Tag(s) : #Saint-Denis, #Plaine-Saint-Denis, #Solidarité, #International, #Palestine, #Valls, #communistes, #Luttes, #Manifestation

Partager cet article

Repost 0