Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je ne peux ignorer que dans notre société le fossé se creuse entre une partie de la population et l’ensemble des élus. Et que l’exigence de transparence, de clarté, de morale est devenue déterminante pour restaurer la confiance.

Philippe Caro, au conseil municipal du 25 juin 2015

Je souhaite le retrait de la "fixation des indemnités" des élus, de l'ordre du jour du conseil municipal de jeudi prochain

J'ai demandé hier à la majorité municipale dont je fais partie que soit retirée de l'ordre du jour du prochain conseil municipal du 17/12 "l'affaire courante numéro 1" (En fait la seconde qui sera débattue) qui porte sur le vote nos indemnités d'élus municipaux.

Vous-trouverez juste ci-dessous en téléchargement, l'intégralité du document avec le tableau détaillé, soumis au vote :

EN TÉLÉCHARGEMENT : LES INDEMNITÉS DES ÉLUS SOUMISES VOTE DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 17/12

Je souhaite le retrait de la "fixation des indemnités" des élus, de l'ordre du jour du conseil municipal de jeudi prochain

J'ai souhaité que nous reportions cette question à un Conseil ultérieur afin de revoir notre copie. Qui au delà de l'aspect cosmétique dû aux changements institutionnels (La Métropole du Grand Paris), ne comporte pas d'avancée en matière de clarté et de transparence par rapport à ce qui a été proposé au Conseil municipal du 25 juin dernier, à 4h du matin (Et n'a pas été adopté faute de quorum).

Ainsi, aucune des propositions (que vous pourrez retrouver ici) que je fais sur le sujet depuis mai dernier n'a été traduite dans ce que nous devons voter jeudi.

Si vous voulez précisément savoir ce que j'avais dis lors de ce Conseil de juin, vous pouvez relire mon intervention EN CLIQUANT ICI. Dès juin, je disais ainsi que « je ne peux ignorer que dans notre société le fossé se creuse entre une partie de la population et l’ensemble des élus. Et que l’exigence de transparence, de clarté, de morale est devenue déterminante pour restaurer la confiance. »

Depuis juin il y a eu les deux derniers week-ends, marqués (pour le moins !) par une défiance massive des citoyens en général envers leurs élus.

Je pense que la portée de la décision que nous devons prendre dépasse largement les sommes engagées. Qui sont importantes à l'échelle du budget d'une famille mais "modérées" à l'échelle du budget communal.

Je le disais aussi déjà en juin : les indemnités « contribuent à l’engagement des élus pour mener le mandat qui leur a été confié. Elles permettent en particulier à des citoyens, notamment les salariés les plus fragiles et les plus précaires, de pouvoir accéder à des responsabilités. » Et je ne conteste pas leur existence, bien au contraire : elles constituent un élément essentiel pour que notre démocratie s'exerce réellement et pleinement.

Mais elle doivent aussi s'inscrire dans une démarche qui permettre de "contribuer à la restauration de la confiance entre les citoyens et leurs élus."

Tel n'est pas encore le cas aujourd'hui.

Voilà pourquoi j'ai demandé hier à ma majorité municipale de reporter cette question, pour que nous puissions revoir notre copie.

J'ai aussi proposé hier à mes collègues de la majorité, que cette révision de notre copie s'accompagne dans le même temps de notre engagement collectif et individuel autour d'une « Charte des élus » : un code d'éthique et de bonne conduite, inspirée de la Charte élaborée pendant la campagne électorale par les citoyens, militants et colistiers de la liste «Ensemble nous sommes Saint-Denis ».

Je dois à la vérité de dire que j'ai eu peu de succès pour le moment dans mes démarches. Mais jusqu'à la séance du conseil municipal, parce qu'il n'est jamais trop tard pour se ressaisir, je garderai l'espoir que la raison l'emporte.

TÉLÉCHARGEZ LE DOCUMENT INTÉGRAL SOUMIS AU VOTE :

Tag(s) : #Saint-Denis, #Débats, #Elus, #Budget

Partager cet article

Repost 0