Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Soutien aux familles du 48 rue de la République et communiqué de la municipalité

Ce soir avec le maire Didier Paillard et d'autres élus de la municipalité, nous nous sommes rendus au rassemblement de soutien aux familles du 48 rue de la République à Saint-Denis. Ils ont été évacués, on s'en souvient, suite à l’assaut mené par les forces de l’ordre contre des terroristes le 18 novembre dernier. L’immeuble est aujourd’hui inhabitable. Et deux mois jour pour jour après, la situation de la majeure partie d'entre-eux est loin d'être résolue.

Vous trouverez donc ci-dessous le communiqué de la municipalité en date de vendredi dernier, qui fait le point précis de la situation.

Point d’étape sur le relogement du 48 rue de la République

(Communiqué de la municipalité de Saint-Denis - 15 janvier 2016)

Soutien aux familles du 48 rue de la République et communiqué de la municipalité

" L’assaut des forces de police et le déclenchement d’une charge explosive par un terroriste le 18 novembre dernier ont entraîné l’évacuation des 43 ménages qui vivaient au 48 rue la République à Saint-Denis. Deux mois après les faits, point d’étape de leurs situations.

La prise en charge de l’hébergement.

L’État a prolongé les hébergements jusqu’au mois de février. Il n’a pas marqué d’intention de cesser cette prise en charge, à l’exception des personnes qui n’occupent pas les chambres ou appartements mis à leur disposition. L’hébergement a donc été arrêté pour les familles ayant été relogées.

Soutien aux familles du 48 rue de la République et communiqué de la municipalité

Le point sur les relogements.

À ce jour la Ville, appuyée par son bailleur Plaine Commune Habitat (PCH), travaille au relogement de 14 ménages (12 ménages dans des logements de PCH, 1 en résidence sociale, 1 en résidence pour personnes âgées).

Sur ces 14 ménages, 13 se sont vus proposer au moins une solution de relogement et 1 devrait en avoir une prochainement. 9 familles sont aujourd’hui relogés.

Dans le même temps, d’après le peu d’informations dont nous disposition, l’État a fait des propositions à 4 ménages. Trois de ces ménages nous ont informé avoir refusé ces propositions.

Au total, 24 ménages n’ont donc bénéficié d’aucune proposition de relogement à ce jour.

Sur ces 24 ménages, 15 sont sans titre de séjour régulier et ne peuvent donc être relogés immédiatement.

Soutien aux familles du 48 rue de la République et communiqué de la municipalité

Les sans papiers

15 ménages sont sans titre de séjour régulier. La Ville les accompagne dans la constitution de leurs dossiers de régularisation et a sollicité un rendez-vous spécifique auprès des services préfectoraux pour examiner, avec bienveillance, leurs demandes, comme s’y était engagé le Préfet délégué à l’égalité des chances lors du comité de pilotage du 03 décembre 2015.

La reconnaissance du statut de victimes d’actes de terrorisme.

La Ville, en lien avec l’association SOS Victimes 93, accompagne les familles en vue de la reconnaissance du préjudice subi suite à l’intervention policière et à l’explosion enclenchée par un terroristes. Cette reconnaissance pourrait aboutir à l’attribution du statut de victimes d’actes de terrorisme et le dédommagement du préjudice matériel.

Des sollicitations auprès des ministères compétents ont été effectuées. Les familles, l’association SOS Victimes et la Ville sont en attente d’une rencontre en Préfecture.

Soutien aux familles du 48 rue de la République et communiqué de la municipalité

Un engagement financier et une mobilisation continue

Globalement, la Ville s’est engagée à ce jour à hauteur de 50 k€ dans l’opération (gymnase, hôtels, vacations psy, séjours en centre de vacances, etc.).

Les services sociaux de la Ville continuent d’assurer un accompagnement régulier des 91 personnes qui résidaient au 48 rue de la République. Au total, près de 7 000 € de secours d’urgence et de chèques alimentaires avaient été attribués aux familles du 48 rue de la République à la fin décembre.

L’organisation d’un séjour de vacances par la direction de l’enfance

Un séjour de 3 jours dans un centre de vacances de la Ville en Touraine a été organisé durant le week-end de Noël. La participation à ce séjour a été proposée à tous les habitants du 48.rue de la République 23 personnes ont finalement effectivement participé à ce déplacement

Soutien aux familles du 48 rue de la République et communiqué de la municipalité

Un suivi psychologique assuré

La consultation psychotraumatique de la Ville a reçu environ 150 personnes suite aux évènements du 18 novembre 2015. Concernant plus précisément les personnes évacuées du 48, et grâce à la coordination assurée par l’Agence Régionale de Santé, 24 personnes sont actuellement prises en charge par les différentes consultations.

Une implication demandée du Conseil départemental

Le Conseil départemental s’est pour l’instant très peu impliqué auprès des familles du 48 rue de la République. La Ville a sollicité son appui pour accompagnement les ménages dans l’accès au logement (dispositif financier départemental de l’Accompagnement social lié au logement – ASLL), pour renforcer l’équipe du service social qui effectue un important travail d’accompagnement social des ménages, et pour mobiliser des logements sociaux.

Un pilotage de l’Etat attendu

La Ville sollicite auprès de la Préfecture l’organisation d’un comité de pilotage pour le suivi des 43 ménages du 48 rue de la République. Une proposition a été faire en ce sens. Ce comité de pilotage devrait permettre en particulier d’examiner les relogements en cours, la régularisation des personnes sans papier, la reconnaissance des préjudice psychologique, sanitaire et matériel subis. "

Soutien aux familles du 48 rue de la République et communiqué de la municipalité
Tag(s) : #Saint-Denis, #Logement, #Associations, #Egalité, #Expulsions, #Luttes, #Manifestation, #Rassemblement, #Solidarité

Partager cet article

Repost 0