Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dates des avant-premières du film « Comme des Lions » sur la lutte les salariés de PSA-Aulnay
Dates des avant-premières du film « Comme des Lions » sur la lutte les salariés de PSA-Aulnay

En ce moment et jusqu'au 23 mars (date de la sortie nationale), ont lieu les avant-premières du film de mon amie et voisine Françoise Davisse sur la lutte des salariés de PSA-Aulnay, « Comme des Lions ».

Il y a tout un tas de bonnes raisons pour aller voir ce film dont Françoise nous parle depuis un bon moment et que nous attendions maintenant avec impatience. (À deux doigts de se demander ce qu'elle glandait, même qu'on était...)

Il y a donc tout un tas de raisons bien meilleures que les miennes pour se précipiter aux avant-premières. Mais bon, je vais ici me contenter de donner les miennes... C'est comme ça et puis c'est tout.

Et ça, c'est juste après la bande annonce que je vous met ci-dessous.

Des dates d'avant-premières pour des petites villes chères à mon cœur :

• Saint-Denis le 8 mars à 20h au cinéma l'Écran ;
• Rennes le 20 mars à 18 h au TNB ;
• Nantes le 21 mars au cinéma Le Concorde (horaire à confirmer).

LA BANDE ANNONCE :

Dates des avant-premières du film « Comme des Lions » sur la lutte les salariés de PSA-Aulnay

J'ai une tendresse particulière pour les salariés de Citroën(*) en général, et ceux qui y ont fait le choix de la lutte en particulier. Cela tient très directement à mes origines Rennaises. Je suis né et j'ai grandit dans cette ville. J'y suis devenu militant communiste, jeune. Et mon parcours de vie, mes valeurs et convictions actuelles, doivent beaucoup à ce que j'ai appris ou compris au contact de mes amis, communistes et syndicalistes des usines Citroën de La Barre-Thomas et La Janais.

Beaucoup ont disparu maintenant. Mais je garde en mémoire leur patience pour partager avec un "p'tit con" dans mon genre, leurs expériences de vie et de luttes. Mes copains de Citroën-Rennes m'ont appris combien pouvait être dur et sauvage le combat de classe. Mais ils m'ont aussi fait comprendre que le choix de la lutte —si difficile soit-il—, pouvait dans ces conditions être émancipateur et libérateur.

J'ai aussi des souvenirs marquants de jeune militant, de distributions du début des années 80 devant ces usines. Pendant que nous diffusions aux entrées, des "contre-manifs" du syndicat maison (CFT ou CSL selon les époques) se tenaient aux portes de l'usine, avec des banderoles proprettes mais virulentes et foncièrement anti-communistes... Juste en face de nous !

Dans ces petits rassemblements, des types nous prenaient en photos. Et celles et ceux qui étaient tentés de prendre nos tracts étaient vite ramenés à la raison par les clichés qui étaient pris d'eux. Alors, quand nous faisions une distribution, il fallait aussi poster des équipes aux feux rouges de tous les carrefours alentours, à un kilomètre au moins des usines : Là les salariés prenaient les tracts.

J'ai également beaucoup travaillé sur ces usines dans le cadre des mes études universitaires d'Histoire... Mais ç'en est une autre, d'histoire...

Alors aujourd'hui, cette lutte des PSA d'Aulnay filmée par Françoise, malgré des années qui ont passées et la distance géographique qui les sépare des mes bases Rennaises je m'y retrouve. Ou plutôt j'y retrouve mes copains... Ou disons plutôt des "constantes" que j'avais trouvé chez mes copains :
• Le fait d'être au cœur d'un affrontement de classe brutal et déséquilibré ;
• Le fait de ne pas accepter de baisser la tête ;
• Le fait de s'épauler les uns, les autres, et de chercher dans le collectif la force qui manque aux individus pour affronter la toute-puissance des possédants et des accapareurs.

Bref, le fait de se battre « Comme des Lions » !

(*). Je dis encore Citroën, moi. J'ai toujours eu du mal à me faire au rachat par PSA !

Tag(s) : #Luttes, #Austérité, #CGT, #Débats, #Finance, #Grève, #Culture, #Manifestation, #Solidarité

Partager cet article

Repost 0