Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sortir du processus des "primaires" !
Sortir du processus des "primaires" !

Depuis janvier, la direction nationale de mon Parti —ou tout au moins quelques-un de ses membres sans que je parvienne bien à comprendre qui ?— est partie la fleur au fusil dans un processus de primaires à gauche.

Sans qu'à aucun moment les communistes aient pu en débattre au préalable, les voici engagés de fait dans une aventure qui réduit les alternatives à gauche à un concours de beauté avec une partie de la gauche gouvernementale, et au seul objectif illusoire d'ainsi "ramener le PS à gauche".

Un véritable processus d'enfermement qui réduit la gauche à son dialogue avec la sociale démocratie. Et exclue de fait de l'équation notre peuple et le mouvement social. Ridicule.

Alors parlons clair : La logique d'une primaire nationale pour les Présidentielles signifie au niveau local qu'à Saint-Denis une primaire pourrait/devrait se dérouler avec les "frondeurs". Dont le représentant en chef localement est le député PS Hanotin.

S'il emportait une telle primaire, vous voteriez au premier tour pour ce député qui a voté a 99% les textes anti-sociaux d'Hollande, Valls et consorts depuis 4 ans ?

Moi non.

Et si une primaire nationale débouchait sur une candidature d'un candidat PS frondeur dont le seul mérite aura été de dire "ouille" en avalant dans ses actes et au delà des mots, à peu près toute la politique d'Hollande et Valls ; vous voteriez pour ce candidat au premier tour ?

Moi non.

Depuis quelques temps, des voix se font entendre pour refuser de se laisser enfermer dans de processus. Il y a par exemple l'appel de la section de Mantes-la-Jolie ou celui d'un collectif de militants et responsables intitulé "rallumons ensemble l'étincelle du Front de Gauche"

Même si dans les deux appels j'ai des ami-e-s, je ne suis signataire d'aucun. Notamment parce que je ne veux pas me laisser enfermer dans le seul débat des échéances électorales, mortifère pour ma gauche aussi bien que pour notre démocratie. Et aussi parce que je ne veux pas non plus me laisser enfermer dans une alternative qui tournerait autour de quelques questions circonstancielles entre lesquelles on serait sommés de trancher : Les "primaires" ou Mélenchon ? Le PCF ou le Front de Gauche ?

Ces questions ont l'immense inconvénient de nous enfermer dans des débats exclusivement focalisés sur un calendrier électoral. Dont on sait qu'il est fait pour confisquer le débat démocratique et l'expression des citoyens (cf. l'inversion du calendrier entre la présidentielles et les législatives par Jospin). Et d'exclure de fait notre peuple, les luttes idéologiques et le combat social du paysage

Pour autant, je partage les préoccupations exprimées par les deux appels. Et si je me refuse à faire des échéances électorales l'alpha et l'oméga de l'action des communistes —qui conduirait à réduire le PCF et le Front de Gauche à n'être plus qu'une petite écurie électorale—, je ne veux pas non plus les passer par pertes et profits.

Je demande donc que sans plus attendre, le PCF sorte du processus des "primaires".

Tag(s) : #PCF-FDG, #PCF, #Front de gauche, #Saint-Denis

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :