Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les habitant-e-s expulsé-e-s du 168 avenue du Président-WIlson en août dernier sont toujours là. Même après avoir été aussi expulsés le 16 décembre dernier de leur campement de fortune qu'ils occupaient ces cerniers mois devant le 168.

Le collectifs des habitant-e-s du 168 Wilson et les soutiens ont décidé d'une manifestation (suivie d'une conférence de presse) :

Samedi 14 janvier à 11h, devant l'immeuble du 168 avenue du Président-Wilson.

La diffusion d'un appel pour le droit au logement écrit avant les fêtes et déjà largement signé, a également été décidé. D'autres associations peuvent encore s'y joindre, ainsi que celles/ceux qui voudraient le faire à titre individuel.

Je soutiens cet appel je suis allé distribué ce matin aux parents d'élèves de l'école de mon quartier et que je publie intégralement ci-dessous.

UN TOIT C'EST UN DROIT - NON AU DÉMANTELEMENT DES CAMPEMENTS SANS SOLUTION DÉCENTE

Au moment où le gouvernement prolonge de 6 mois l’état d'urgence, les organisations signataires constatent une multiplication des interventions policières pour démanteler les campements et les bidonvilles des personnes en grandes difficultés sociales sans que des solutions à la hauteur des besoins ne leurs soient proposées, particulièrement celui d'être hébergé.

Elles dénoncent les expulsions sauvages pratiquées par le Préfet de Seine Saint Denis, sans aucune mise à l'abri des 83 habitants expulsés de leur immeuble du 168 avenue du président Wilson, mais aussi de nombreuses familles de la Plaine St Denis, et dernièrement du bidonville des Roms des Joncheroles.

Elles dénoncent le démantèlement, sur le terre plein de l'avenue du Président Wilson, des campements des migrants et des habitants expulsés du 168. Ces expulsions à répétition bafouent les droits humains élémentaires.

Elles dénoncent la situation d'accueil -plutôt de non accueil- des migrants en France et en région parisienne, qui aboutit à jeter dans une précarité plus grande des personnes ayant déjà subi et fui les guerres, les tortures, les famines et ce au mépris des lois françaises, des directives européennes, des conventions internationales et des droits fondamentaux qui y sont rattachés.

Elles dénoncent le traitement policier de ces situations par les traques, les rafles, les déplacements, les destructions de camps et de bidonvilles, les humiliations, les expulsions.

Elles exigent que les droits et la dignité de toutes les personnes soient respectées et particulièrement celui d'avoir un toit pour se protéger et protéger sa famille, mais aussi la liberté d'installation et de circulation, la régularisation des sans-papiers, la fermeture de tous les lieux d'enfermement.

MANIFESTATION LE SAMEDI 14 JANVIER 2017, 11h, devant le 168 WILSON à la Plaine Saint-Denis

Réseau Solidarité Logement, Droit Au Logement, Centre Social Autogéré ATTIEKE, MRAP, Coordination 93 des Sans Papiers, Coordination des foyers de Plaine Commune, APEIS, Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture, CCFD Terre Solidaire, CERAS, UL Solidaire Saint Denis, union locale CGT de saint Denis, FCPE Saint Denis, Sciences Populaires, Union fraternelle de la Plaine, Ensemble Vivre Travailler et Coopérer, Section LDH Saint-Denis Plaine Commune, LDH de l'EHESS, Compagnie Jolie Môme, Mouvement de la Paix Saint-Denis, Les Bonnets d'Âne, Association Droits Devant.

Soutenu par : NPA, PCF, Ensemble, Saint Denis Insoumise, Groupe Poulaille F.A., CGA,.

Tag(s) : #Saint-Denis, #Plaine-Saint-Denis, #Logement, #Droits, #Manifestation, #Luttes, #Solidarité, #Associations, #Débats, #Expulsions

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :