Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

3è jour de grève au CTM de Saint-Denis : face à un mouvement déterminé, laisser pourrir la situation n'est pas responsable.

J'ai à rendu visite aujourd'hui aux salariés du Centre technique municipal (CTM) de Saint-Denis en grève reconductible pour refuser de faire les frais des dérives mafieuses découvertes sur leur lieu de travail. Pour la troisième fois puisque ça fait trois jours qu'ils sont en grève.

Malgré les congés les agents du CTM sont visiblement déterminés. Et leur mouvement s'élargit : aujourd'hui le syndicat SUD de la mairie a déposé officiellement à son tour un préavis de grève reconductible pour se joindre à celui de FO. D'ailleurs j'ai constaté qu'à l'entrée du CTM, il y avait désormais aussi les drapeaux frappés du logo de SUD.

Le Parisien évoque ce mouvement de grève dans ses colonnes (VOIR ICI).

Mais au-delà des lectures, si vous voulez comprendre par vous même ce qui motive leur conflit, je vous engage à passer les voir et à leur demander directement, sur leur piquet de grève (mais en restant à l'extérieur du site SVP !). Je suis convaincu que si vous leur faite signe, ils viendront discuter avec vous. Le CTM est situé avenue de Stalingrad, à deux pas de la station de Tram Roger-Sémat (ligne T5) en allant vers l'université Paris 8.

Je suis aussi passé sur le marché du centre ville. J'ai fait le constat que la grève perturbe son fonctionnement. Et que les stands de la Ville n'ont pas pu être montés place Jean-Jaurès. Retour donc aux bons vieux stands hétéroclites et bariolés des commerçants... Ou a rien du tout, en bénissant le ciel qu'il ne pleuve pas aujourd'hui ! Pas dit que ça dure, le temps sec...

D'autres effets de cette grève sont pour le moment moins visibles : les travaux "du quotidien" dans les bâtiments communaux (plomberie, électricité, etc.), comme les écoles, ne sont plus assurés. Les bus municipaux ne sortent pas, ce qui risque de générer un coût supplémentaire en bus privés.

Il est donc grand temps que le dialogue reprenne et surtout qu'il s'accélère pour trouver des solutions à ce conflit. Car au moment où je suis passé aujourd'hui, il n'y avait toujours pas de date de rencontre proposées par les élues en charge du CTM et du personnel communal qui ; ont pourtant évoqué ce temps de discussion lors de leur passage au CTM hier avec le directeur général des services et le directeur des RH.

Face à ce mouvement déterminé, laisser pourrir la situation n'est ni juste, ni efficace, ni responsable.

Il est plus que temps aussi que mes collègues de la majorité en charge de ce dossier revoient leur position concernant l'enquête administrative. Qu'ils persistent à refuser de communiquer aux agents communaux et aux élus du conseil municipal. Alors qu'ils s'y réfèrent pour prendre des décisions concernant la vie professionnelle et familiale des salariés, et privatiser des pans entiers du service public communal. Ce serait plus sage que d'y être un jour contraint par un recours à la CADA.

Pour le reste et mieux comprendre, vous pouvez retrouver ce que j'ai écris après ma visite de mercredi dernier ICI.

3è jour de grève au CTM de Saint-Denis : face à un mouvement déterminé, laisser pourrir la situation n'est pas responsable.3è jour de grève au CTM de Saint-Denis : face à un mouvement déterminé, laisser pourrir la situation n'est pas responsable.3è jour de grève au CTM de Saint-Denis : face à un mouvement déterminé, laisser pourrir la situation n'est pas responsable.
Tag(s) : #Saint-Denis, #Luttes, #Service public, #Grève, #Personnel communal, #Débats, #Douanes, #Sécurité, #Police, #Justice, #Laurent Russier, #Elus, #Ecole

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :