Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après les masques et les tests, la grippe (la toute simple, qui revient chaque hiver et fait plusieurs milliers de morts tous les ans) sera-t-elle le nouveau scandale sanitaire des pieds-nickelés qui nous gouvernent ?

Je suis passé aujourd'hui faire mon vaccin annuel contre la grippe à ma pharmacie habituelle de la Plaine. Il ne lui restait presque plus de vaccins. En 23 jours, m'a dit le pharmacien, il a fait l'équivalent de ce qu'il avait fait l'an dernier. Je lui ai dit que s'il n'avait plus eu de vaccin quand je suis passé, ce n'était pas très grave : il en aurait commandé et je serai revenu. En fait, qu'il m'a répondu, il pensait qu'il n'en aurait probablement plus après, même en commande. Ça confirme ce que me disaient hier des amis : ils sont allés dans des pharmacies qui n'avaient plus de vaccins. La rupture de stock se profile…

Ce gouvernement nous a donc expliqué (Ministre de la santé en tête !) les yeux dans les yeux et pendant des semaines, que les masques ça ne servait à rien contre le covid. C'était un mensonge.

Et puis ils nous ont demandé d'aller nous faire tester. Dans un premier temps, il n'y avait pas assez de tests. Puis quand il y en a eu les délais pour avoir les résultats étaient tellement délirants qu'ils ne servaient plus à rien.

Ensuite —alors qu'en mars on a fait le constat que nos hôpitaux et notre système de santé, rendus exsangues par des décennies de politiques d'austérité menées par les mêmes (Macron avant d'être Président a été ministre, faut-il le rappeler ?) et leurs semblables, n'arrivent plus à faire face quand survient une pandémie—, ils ont eu 6 mois pour se préparer à une très possible seconde vague. Et ils ont si peu et si mal fait que nos hôpitaux et notre système de santé commencent déjà à être à la limite de ne plus arriver à faire face.

Alors ils ont fait un couvre-feu. Qui laisse de côté les principaux lieux d'infestations que sont les entreprises, les transports, les universités et les écoles. Donc en fait, la voie royale pour le développement du virus. Bref, de la gesticulation qui fait genre. Et qui porte atteinte à nos libertés au passage.

Et puis tout récemment ils se sont répandus partout dans les média pour nous dire d'aller nous faire vacciner contre la grippe. Car ça permettra notamment d'éviter des suspicions de covid aux personnes vaccinés. Et bien, manifestement il n'y a pas assez de vaccins !

Tout cela serait risible si à chaque fois ça ne causait pas des morts qui pourraient-être évitées. Combien de personnes contaminées et mortes pour avoir suivi les recommandations gouvernementales et pas porté de masques ? Combien de personnes mortes pour n'avoir pas pu être testé à temps ou pas eu les résultats à temps de leurs tests ? Combien de morts parce que notre système de santé, soumis à des décennies de politiques d'austérité, ne parvient plus à faire face ? Et demain, combien y aura-t-il de morts de la grippe si toutes les personnes qui en ont besoin n'ont pas accès au vaccin ?

Tout cela serait risible si au passage, pour masquer leur incurie ils ne  multipliaient pas les mesures attentatoires aux libertés.

Qu'ils dégagent. Tous.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :