Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'EST PEUT-ÊTRE ÇA LE PIRE : « Il s’agit de fonctionnaires de police âgés de 44 ans, pour le chef de brigade, 31 ans et 23 ans, tous expérimentés et très bien notés par leur hiérarchie. » (France Info)

J'entends ce matin aux infos certains "syndicalistes" policiers tenter de tirer argument des bons états de services des 4 présumés auteurs des terribles violences policières contre Michel Zecler. Pour essayer de justifier leurs actes injustifiables : Ces "bons policiers" auraient eu peur… De quoi ? De sortir d'un lieu privé où ils avaient pénétrés à 3 contre 1 en toute illégalité ?

En fait je me demande si ce n'est justement pas ça le pire : Que ces policiers pris en flagrant délit de violences policières par des caméras dont ils ignoraient l'existence, étaient très bien notés par leur hiérarchie.

Car ça signifie que contrairement à ce que veulent nous vendre les militants zélés de la culture de l'excuse (Qui justifient tout, quoi qu'il arrive !), ces policiers ne sont pas des "brebis galeuses" de la police. Mais des policiers tout ce qu'il y a d'ordinaire. Et ça, c'est inquiétant.

Et du coup, il est permis de se demander si tous ces policiers qu'on voit sur les vidéos de voisins rappliquer en renfort ne sont pas eux-aussi des "policiers bien notés" ? Des policiers en tout cas à qui pour le moment il me semble que personne ne demande de comptes. Sur le fait par exemple qu'ils laissent leur collègue tabasser la victime immobilisée sur le trottoir…

C'est un questionnement vertigineux.

Parce qu'il est permis de se demander si, comme on nous dit, les policiers violents et racistes qu'on voit déraper sous les objectifs des caméras sont vraiment des brebis galeuses de la police ? Ou bien si au contraire les policiers qu'on nous dit ne pas être violents et racistes ne seraient pas plutôt des "brebis vertueuses" de la police ?

La réponse n'est plus évidente. Elle l'est d'autant moins que le président Macron demande à son gouvernement de lui « faire rapidement des propositions pour réaffirmer le lien de confiance qui doit naturellement exister entre les Français et ceux qui les protègent. » (Les Échos) Et fait donc ainsi le constat d'une rupture du lien de confiance.

Tag(s) : #Police, #Violences policières, #Michel Zecler

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :