Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Encore une Nuit Dehors par grand froid pour de nombreuses personnes, malgré la communication des ministres Emmanuelle Cosse et Bruno Le Roux

Les faits sont têtus : malgré les déclarations et la com' gouvernementale des ministres de l'Intérieur et du Logement, la nuit dernière pas très loin de chez nous des dizaines de personnes ont passé la nuit dehors par -4°. Et si on élargit le cercle géographique, cette situation concerne probablement des milliers de personnes... voire des dizaines de milliers !

Encore une Nuit Dehors par grand froid pour de nombreuses personnes, malgré la communication des ministres Emmanuelle Cosse et Bruno Le Roux
Encore une Nuit Dehors par grand froid pour de nombreuses personnes, malgré la communication des ministres Emmanuelle Cosse et Bruno Le Roux
Encore une Nuit Dehors par grand froid pour de nombreuses personnes, malgré la communication des ministres Emmanuelle Cosse et Bruno Le Roux
Encore une Nuit Dehors par grand froid pour de nombreuses personnes, malgré la communication des ministres Emmanuelle Cosse et Bruno Le Roux
Encore une Nuit Dehors par grand froid pour de nombreuses personnes, malgré la communication des ministres Emmanuelle Cosse et Bruno Le Roux
Encore une Nuit Dehors par grand froid pour de nombreuses personnes, malgré la communication des ministres Emmanuelle Cosse et Bruno Le Roux
Encore une Nuit Dehors par grand froid pour de nombreuses personnes, malgré la communication des ministres Emmanuelle Cosse et Bruno Le Roux
Encore une Nuit Dehors par grand froid pour de nombreuses personnes, malgré la communication des ministres Emmanuelle Cosse et Bruno Le Roux
Encore une Nuit Dehors par grand froid pour de nombreuses personnes, malgré la communication des ministres Emmanuelle Cosse et Bruno Le Roux
Encore une Nuit Dehors par grand froid pour de nombreuses personnes, malgré la communication des ministres Emmanuelle Cosse et Bruno Le Roux
Encore une Nuit Dehors par grand froid pour de nombreuses personnes, malgré la communication des ministres Emmanuelle Cosse et Bruno Le Roux
Encore une Nuit Dehors par grand froid pour de nombreuses personnes, malgré la communication des ministres Emmanuelle Cosse et Bruno Le Roux
Encore une Nuit Dehors par grand froid pour de nombreuses personnes, malgré la communication des ministres Emmanuelle Cosse et Bruno Le Roux
Encore une Nuit Dehors par grand froid pour de nombreuses personnes, malgré la communication des ministres Emmanuelle Cosse et Bruno Le Roux
Encore une Nuit Dehors par grand froid pour de nombreuses personnes, malgré la communication des ministres Emmanuelle Cosse et Bruno Le Roux
Encore une Nuit Dehors par grand froid pour de nombreuses personnes, malgré la communication des ministres Emmanuelle Cosse et Bruno Le Roux

Bon, résumons...

Les grands froids étant annoncés, on a d'un côté le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux qui nous a fait une déclaration lundi dernier pour expliquer que face aux grands froids annoncés « personne ne devra rester dans la rue, ni sans-domicile fixe, ni migrant dans des campements de fortune .../... Personne ne devra rester sur la voie publique ».

Et de l'autre on a la ministre du logement et de l'habitat durable, Emmanuelle Cosse, qui fait aussi des moulinets médiatiques pour expliquer que d'une part « Cet hiver n’est pas le plus difficile » ; puis qu'il y a « Zéro demande d’hébergement non pourvue. »

Du coup, comme ce n'est pas tout à fait l'impression que m'avaient laissé les deux débuts de matinée passées ces derniers jours devant le "centre humanitaire" de la Porte de la Chapelle, je suis sorti voir hier soir. Et ce que j'ai vu ne va pas dans le sens des propos lénifiants des ministres.

D'une part Porte de la Chapelle rien ne change : j'ai retrouvé le soir aux mêmes endroits que le matin (Voir ici : http://philippecaro.over-blog.com/nuit-dehors) des dizaines de migrants qui s'apprêtaient à passer la nuit dehors par -4 degrés. Et ce sont encore des voisin-e-s qui sauvaient l'honneur : j'ai rencontré sur place une famille qui, à l'initiative du fiston (dionysien), à monté toute seule une petite opération de solidarité pour apporter des repas et des vêtements aux migrants. L'autre visage de ma ville... Celui que ne montre pas l'affligeante émission dont nous a gratifié il y a quelques jours la télé poubelle M6 !

D'autre part, en revenant de la Porte de la Chapelle, en plusieurs endroits de l'avenue du Président-Wilson (près de l'église, au carrefour avec la rue du Landy, au niveau du square en face du groupe scolaire Lendit-Robespierre...), j'ai vu plusieurs personnes qui s'apprêtaient à dormir dehors.

En faisant mon trajet, je suis aussi passé devant le refuge provisoire que ce sont trouvés à l'ancien hôtel du Cheval Blanc fermé depuis deux ans, les habitant-e-s expulsés sans solution du 168 avenue du Président-Wilson en août dernier. Elles et eux, cette nuit, n'ont pas dormi dehors. Mais ils ne le doivent en rien à l'action des pouvoirs publics et ce n'est que provisoire. Et pour elles/eux aussi pour le moment, il n'y a toujours pas de solution pérenne en vue.

Enfin, sur un commentaire de ma page facebook relatif au gymnase que la ville a mis à disposition dans de cadre du plan "grand froid" près du Stade de France (que j'ai visité ce midi), une amie m'a écrit ceci en commentaire : « Dommage de ne pas l'avoir su avant, on aurait orienté la pauvre femme sdf qui avait trouvé refuge au local le temps de distribution de l'Amap... Quoique, elle ne voulait pas qu'on appelle le Samu... Je l'ai regardée partir le cœur gros, avec son petit baluchon que je lui avais donné : un gilet, un sous pull, une couverture en polaire, des chaussettes et surtout, une couverture de survie... Et qqs clémentines et oranges bio... Qu'on se sent petit et impuissant face à la détresse humaine... »

Après être allé Porte de la Chapelle hier soir et avoir remonté l'avenue du Président-Wilson, je me suis rendu au gymnase Carson-Besson, près du Stade-de-France. Là, à plus de 23 h, sur les 30 places disponibles, tout au plus 18 étaient occupées.

D'où vient donc le hiatus ?

Certainement pas des personnes de l'Armée du Salut qui gèrent le site sur place et sont manifestement très pros, chaleureux et accueillants. Je les remercie au passage pour leur accueil.

Alors ? Ne serait-ce pas plutôt d'un manque de préparation et de coordination ? Et/ou d'un 115 débordé depuis des mois sinon des années ? Ce qui fait que lassées de ne pas parvenir à les joindre ou de rester habituellement souvent sans solution, les personnes en difficultés ne tentent même plus d'appeler ? Peut-être aussi que ces personnes n'ont pour partie pas accès aux informations dont nous disposons sur les réseaux sociaux et dans les médias ? Ou simplement pas/plus de téléphone pour appeler ?

En tout état de cause, les faits sont là et têtus : hier soir pas très loin de chez nous, des dizaines de personnes allaient devoir passer la nuit dehors par -4°. Et probablement si on élargit le cercle géographique, cette situation concerne des milliers de personnes... voire des dizaines de milliers ?

Tag(s) : #Saint-Denis, #Plaine-Saint-Denis, #Logement, #NuitDehors, #Solidarité, #Débats, #Droits, #Associations, #Le Roux, #Cosse

Partager cet article

Repost 0