Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Joséphine Pencalet (1886-1972) première femme élue en France, en 1925 à Douarnenez.

Joséphine Pencalet (1886-1972) première femme élue en France, en 1925 à Douarnenez.

Aujourd'hui a lieu à Saint-Denis une fête commune qui mêle les cultures des Breton-ne-s et des Berbères de notre ville. L'occasion d'un hommage à une Bretonne, une Penn Sardin qui partit résolument à la conquête du statut de citoyenne pour les femmes. Et d'un petit rappel.

« Aux municipales de mai 1925, explique Jean-Michel Le Boulanger, Le Flanchec et les communistes sont plébiscités. Parmi les élus (…) Joséphine Pencalet, veuve de marin. Oui, une femme ! Vingt ans avant le droit de vote des femmes, et en toute illégalité, Joséphine Pencalet, une ouvrière de la conserve, devient conseillère municipale, élue par des hommes exclusivement. Elles sont dix en France, élues sur des listes présentées par le parti communiste. Dix dont l’élection est immédiatement invalidée. Mais Joséphine Pencalet résistera et siégera à six reprises au conseil municipal. Six séances et le vote de dizaines de délibérations... Ainsi, dans ce vaste mouvement engagé dès le XIXe siècle en vue de la participation des femmes à la vie démocratique de la nation, Douarnenez, ville humble et ouvrière, a joué un rôle de pionnière. »

Au sortir de la guerre, Saint-Denis qui comptait une forte communauté bretonne a réélu député le communiste Fernand Grenier. Qui a rendu possible dans la loi le droit de vote et d'éligibilité des femmes le 21 avril 1944.

Aujourd'hui est donc une occasion de se rappeler que les Bretons ont parfois su porter haut les combats pour les droits de femmes. Les dionnysien-ne-s aussi. Et aussi les communistes. Mais c'était avant, quand mes camarades avaient un usage combatif des institutions.

Parfois mon Parti est capable du meilleur. Parfois il déçoit.

Ce fut le cas pour Joséphine. Qui fut la première élue de France grâce à ses camarades. Et qui estimait aussi que notre Parti ne l'avait pas vraiment soutenu quand en novembre 1925, le Conseil d'État a invalidé son élection. Revenue à sa vie de Penn Sardin, avec ses proches, Joséphine a conservé ses convictions politiques et sociales. Mais elle a dit aussi son amertume pour ce système qui finalement l'a utilisée.

Aujourd'hui que le vote et l'éligibilité des femmes est légal depuis 73 ans, mon Parti a été incapable de trouver une femme pour son bulletin de vote officiel aux législatives sur la seconde circonscription (du 93). Qui comporte pourtant trois villes de gauche. Et trois conseils municipaux composés à parité parfaite puisque la loi l'impose... Et tout un corps électoral composé à la moitié de femmes... De qui se moque-t-on ?

Alors je kiffe d'autant plus Joséphine Pencalet, qui partit si résolument à la conquête du statut de citoyenne pour les femmes !

Tag(s) : #Saint-Denis, #Bretagne, #Breton, #Droits, #Droits des femmes, #PCF, #Débats, #Luttes, #Elus, #Je kiffe

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :