Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mais SI, monsieur le Ministre de l'Intérieur, des gens ont dormi dans la rue cette nuit !
Mais SI, monsieur le Ministre de l'Intérieur, des gens ont dormi dans la rue cette nuit !
Mais SI, monsieur le Ministre de l'Intérieur, des gens ont dormi dans la rue cette nuit !
Mais SI, monsieur le Ministre de l'Intérieur, des gens ont dormi dans la rue cette nuit !
Mais SI, monsieur le Ministre de l'Intérieur, des gens ont dormi dans la rue cette nuit !
Mais SI, monsieur le Ministre de l'Intérieur, des gens ont dormi dans la rue cette nuit !
Mais SI, monsieur le Ministre de l'Intérieur, des gens ont dormi dans la rue cette nuit !
Mais SI, monsieur le Ministre de l'Intérieur, des gens ont dormi dans la rue cette nuit !
Mais SI, monsieur le Ministre de l'Intérieur, des gens ont dormi dans la rue cette nuit !
Mais SI, monsieur le Ministre de l'Intérieur, des gens ont dormi dans la rue cette nuit !
Mais SI, monsieur le Ministre de l'Intérieur, des gens ont dormi dans la rue cette nuit !
Mais SI, monsieur le Ministre de l'Intérieur, des gens ont dormi dans la rue cette nuit !
Mais SI, monsieur le Ministre de l'Intérieur, des gens ont dormi dans la rue cette nuit !
Mais SI, monsieur le Ministre de l'Intérieur, des gens ont dormi dans la rue cette nuit !
Mais SI, monsieur le Ministre de l'Intérieur, des gens ont dormi dans la rue cette nuit !
Mais SI, monsieur le Ministre de l'Intérieur, des gens ont dormi dans la rue cette nuit !
Mais SI, monsieur le Ministre de l'Intérieur, des gens ont dormi dans la rue cette nuit !

Contrairement aux propos lénifiants de Bruno Le Roux qui déclarait face aux grands froids annoncés que « personne ne devra rester dans la rue, ni sans-domicile fixe, ni migrant dans des campements de fortune .../... Personne ne devra rester sur la voie publique » ; cette nuit des gens ont dormi dans la rue ! Et pas qu'un peu : je les ai vu par dizaines ce matin Porte de la Chapelle, autour du "centre humanitaire" !

NON monsieur le Ministre, contrairement à ce que vous avez déclaré il n'y a pas « de la place pour tout le monde » !

Ce matin, j'étais avec des voisines et voisins du collectif "Solidarité migrants Wilson" pour proposer aux migrants de la Porte de la Chapelle des petits déjeuners. Ce matin ici, mon petit thermomètre affichait -3° !

Hier soir, face au froid des migrants de la Porte de la Chapelle qui étaient condamnés à passer la nuit devant la grille du "centre humanitaire" sont rentré pour se mettre au chaud. Contrairement d'ailleurs à ce que continue encore à dire BFMTV ce midi, ils n'ont pas « forcé les portes » : des membres de l'association Utopia 56 m'ont dit ce matin qu'ils avaient été autorisé à entrer.

Mais pour autant beaucoup sont restés dehors. Je les ai vu ce matin, frigorifiés.

Ils sont éparpillés un peu partout sur la Porte de la Chapelle et autour. J'en ai en particulier vu en deux endroits d'où les forces de polices les avaient dégagés sans ménagement le 2 janvier dernier pour les disperser sans solution : sur le terre-plein du feu rouge au milieu du boulevard Ney, juste devant le "centre humanitaire" ; et sous le pont de la Porte des Poissonniers !

Il y en a assez de ces discours lénifiants du gouvernement, du ministère de l'Intérieur, de la mairie de Paris et de la Région qui nous disent toujours avoir réglé le problème (en particulier grâce à leur "centre humanitaire" de la Porte de la Chapelle), alors qu'en fait le dispositif n'est absolument pas au bon niveau !

Et c'est encore une fois sur la générosité, la tendresse et l'humanité des gens comme mes voisin-e-s solidaires du collectif "Solidarité migrants Wilson" qu'il faut compter pour venir apporter un peu de chaleur humaine dans tout ça ! Voici plusieurs semaines que ceux-ci et celles-ci se relayent pour proposer un petit déjeuner aux migrants qui ont passé la nuit ici ; comme ils l'ont fait aussi avant quand les migrants campaient sur l'avenue du Président-Wilson à la Plaine.

D'ailleurs si vous voulez aider, vous êtes les bienvenus ! C'est tout les matins de 8h30 à 9h30 (horaires un peu plus tardifs le week-end).

Pour mémoire, je rappelle rapidement la liste des choses utiles pour le petits-déj', si vous voulez participer, publiée par le collectif "Solidarité migrants Wilson" :

Par ordre de quantité consommée, pour les boissons : du lait chaud très sucré (beaucoup), du thé chaud très sucré, du café chaud très sucré (très peu), quelques bouteilles d'eau. (Il est pratique de mettre la boisson dans des cocottes, qu'on garde chaudes en les enveloppant de couvertures.)

Par ordre de préférence, pour la nourriture : des barres pâtissières (du type de mes 4/4 faits maison ou de celles qu'on trouve dans le commerce), du pain (+confiture ou fromage), des œufs durs... et tout ce qui peut se distribuer/manger facilement.

Le collectif indique aussi qu'il continue à récolter les dons de vêtements et chaussures (hommes surtout), chauds et en bon état, ainsi que des couvertures, duvets...

Mais SI, monsieur le Ministre de l'Intérieur, des gens ont dormi dans la rue cette nuit !
Tag(s) : #Saint-Denis, #Plaine-Saint-Denis, #Solidarité, #Migrants, #Droits, #Associations, #Le Roux, #NuitDehors

Partager cet article

Repost 0