Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Spectacle d'exception, comme c'est la règle chez Jolie Môme...
Spectacle d'exception, comme c'est la règle chez Jolie Môme...
Spectacle d'exception, comme c'est la règle chez Jolie Môme...
Spectacle d'exception, comme c'est la règle chez Jolie Môme...
Spectacle d'exception, comme c'est la règle chez Jolie Môme...
Spectacle d'exception, comme c'est la règle chez Jolie Môme...
Spectacle d'exception, comme c'est la règle chez Jolie Môme...
Spectacle d'exception, comme c'est la règle chez Jolie Môme...

Dimanche après-midi, je suis allé voir le nouveau spectacle de la Compagnie Jolie-Môme à la Belle Étoile, à la Plaine-Saint-Denis. « L’exception et la règle », que ça s'appelle. Une pièce de Bertolt Brecht que je ne connaissais pas. Et que les Joli-e-s Mômes mettent à leur sauce. Sous une forme que, je crois, l'auteur —que j'aime beaucoup— aurait apprécié.

Chez les Joli-e-s Mômes, on décrit ce spectacle comme une « épopée théâtrale autour d’un thème universel, la Justice, au cœur de notre actualité… mais aussi de celle de plus de deux mille militants et syndicalistes aujourd’hui poursuivis dans notre pays pour leurs actes de résistance. »

Ouf ! C'est beau comme l'Antique... Mais moi j'aurai dit plutôt une fable. Intemporelle, « didactique » (c'est leur terme et là je suis d'accord), grinçante et cruelle. Édifiante en tous cas, c'est sûr ! Sur la « Justice… universelle ? Impartiale ? Manipulée ? Manipulable ? », comme ils disent.

L'interprétation, je ne vous en dit rien pour vous en laisser la surprise. Mais elle n'est pas habituelle du tout. Et c'est notamment pour ça que je crois qu'un type comme Brecht aurait aimé. Et qu'en tout cas moi j'aime.

En fait si : sur la forme je vais quand même vous en dire un peu...

Sur les deux perchés, d'abord. De la photo je veux dire, même s'ils le sont aussi assez (perchés) dans la vie. Pas un mot ; plutôt une onomatopée : Whaouuuuu ! Quelle performance !

Et sur les autres aussi : la même onomatopée (Whaouuuuu !) que vous comprendrez au moment du salut si vous n'avez pas pigé avant. De mon côté je finis par tous tellement les connaître que le whaouuuuu de la fin je l'ai eu rapidement. Alors je ne sais pas le temps qu'il vous faudra ?

Pour le reste —et comprendre mes « whaouuuuu »— va falloir que vous y alliez voir vous-même ! C'est jusqu'au 22 avril à la Belle Étoile.

Les représentations du dimanche (et des jours fériés) sont aussi précédées d'une rencontre avec un-e invité-e. Vanessa Codaccioni, que c'était dimanche. Enseignante à Paris 8, qu'elle est. Et elle a planché sur « La Justice d’exception ».

Et pis aussi pour pas cher, y'a du café, y'a des gatôôôôs pour le quatre heure ; y'a possibilité de prendre un petit verre après (ou avant si tu veux) le pestacle...

Surtout, y'a la possibilité de bavarder aussi. Et de s'informer, en particulier en ce moment sur l'initiative qui se prépare pour le 22 avril prochain : le 1er tour social.

RENSEIGNEMENTS, DATES, HORAIRES :

Tag(s) : #Saint-Denis, #Plaine-Saint-Denis, #Culture, #Débats, #Luttes, #Justice, #Manifestation

Partager cet article

Repost 0